FANDOM


Le livre d'Ésaïe est le vingt-troisième livre de l'Ancien Testament et le premier des livres des Prophètes.

Le Livre d'Isaïe est un des livres prophétiques de l'Ancien Testament, spécialement lu et médité dans l'Église durant les temps de l'Avent (annonce de la venue du Christ-Messie) et de la Passion (prophéties relatives au Serviteur souffrant).

Isaïe (en hébreu Yeshayah, plus souvent transcrit "Ésaïe" dans les ouvrages protestants) est l'un des plus anciens prophètes (après Amos et Osée) et aussi l'un des plus grands. Sa vocation a eu lieu en 740 av. J.-C. et son ministère dura jusqu'au règne de Manassé (687-642) qui le fit mourir martyr. Saint Justin et Tertullien sont témoins de la tradition qui dit qu'Isaïe aurait été scié en deux par ses persécuteurs.

Le Livre d'Isaïe, tout entier retenu dans le canon des Écritures, n'a cependant pas pour rédacteur unique le "grand" prophète Isaïe du VIIIe s. On peut dater de cette période la première partie du livre (chapitres 1-39), tandis que la suite s'adresse aux Juifs exilés à Babylone au VITemplate:E s. (chapitres 40-55) et la fin (chapitres 56-66) concerne la communauté de retour d'exil. Le Livre d'Isaïe constitue ainsi à lui seul une bibliothèque prophétique, qui va de la fin du temps des Rois à celui de Néhémie.

Structure et contenu Edit

Le Premier Isaïe (VIIIe s.) Edit

  • 1-12 : oracles sur le Royaume de Juda et sur Jérusalem
  • 13-23 : oracles sur les "nations"
  • 14-27 : "grande apocalypse", oracles sur la fin des temps
  • 28-33 : oracles où alternent malédictions et perspectives de salut
  • 34-35 : "petite apocalypse", oracles sur la fin des temps
  • 36-39 : appendice historique

Bibliographie (à compléter) Edit

Le Deuxième Isaïe (Exil) : le "livre de la consolation" Edit

Bibliographie (à compléter)Edit

  • Évode Beaucamp : Livre de la consolation d'Israël : Is. 40-45, Cerf, Coll. «Lire la Bible» n°93, Paris, 1991, 255p. ISBN 2-204-04370-21991
  • Claude Wiéner, «Le prophète du nouvel Exode ; Le deuxième Isaïe», Cahiers Évangile n°20, Cerf, mai 1977.

Le Troisième Isaïe (retour d'Exil) Edit

Bibliographie (à compléter) Edit

  • Collectif, «Le Serviteur souffrant (Isaïe 53)», Supplément au Cahiers Évangile 97, Cerf, juin 1996.

Extraits Edit

Is 7,14 : C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la Vierge a conçu, et elle enfante un fils, et on lui donne le nom d'Emmanuel.

Is 9,1.5 : Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort, la lumière a resplendi... Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l'empire a été posé sur ses épaules, et on lui donne pour nom : Conseiller admirable, Dieu fort, Père éternel, Prince de la paix

Is 53,3-8 : Il était méprisé et abandonné des hommes, homme de douleurs et familier de la souffrance, comme un objet devant lequel on se voile la face ; en butte au mépris, nous n'en faisions aucun cas. Vraiment c'était nos maladies qu'il portait, et nos douleurs dont il s'était chargé ; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié. Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun de nous suivait sa propre voie ; et YHWH a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. On le maltraite, et lui se soumet et n'ouvre pas la bouche, semblable à l'agneau qu'on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n'ouvre point la bouche. Il a été enlevé par l'oppression et le jugement, et, parmi ses contemporains, qui a pensé qu'il était retranché de la terre des vivants, que la plaie le frappait à cause des péchés de mon peuple ? On lui a donné son sépulcre avec les méchants, et dans sa mort il est avec le riche, alors qu'il n'a pas commis d'injustice, et qu'il n'y a pas de fraude dans sa bouche.

Voir aussi Edit

Template:Portail Bible

Edit

Une monarchie constitutionnelle est un type de régime politique dont la {{constitution]] reconnaît un monarque élu ou le plus souvent héréditaire comme chef de l'État mais dont le pouvoir est limité le plus souvent en tant que monarchie parlementaire.

SourceEdit

Sous licence GFDL

Is Catégorie:Bannir l'auto-médication sur certains wikis thématiques

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.